le blog télécoms et média des consultants de Solucom

Et si l’avenir, c’était Blackberry ?

Comme la plupart des fans de nouvelles technologies, j’ai vu la fin de RIM et ses Blackberry. Les fans des textos, chat et emails n’en démordent pas encore, mais la tendance de fond est bien le touch, le web et les applications, trois axes où le constructeur canadien fait encore pâle figure (à l’exception du Torch, qui semble plutôt convaincant).

La montée en puissance des iPhones en entreprise, la pauvreté de l’App World (appshop de Blackberry) et l’essor fulgurant des Android sur le marché mondial des smartphones sont des signes avant coureurs d’un destin à la Symbian/Nokia : englué dans une interface datée pour garder les habitués, Blackberry doit recourir au marketing pour se garantir un avenir. Pour progresser au delà de sa clientèle entreprise de plus en plus menacée, RIM se veut “fun et jeune” : tournée de U2, buzz autour de BBM (Blackberry Messenger), publicités centrées sur les loisirs, baisse de prix des téléphones…

Combiner excellent téléphone et tablette multimédia

Cette stratégie menace les marges et ne paraît pas suffisante pour maintenir les parts de marché de Blackberry. Mais l’arrivée de sa tablette Playbook va permettre de mettre en place une stratégie qui me semble in fine très pertinente.

Qui peut dire qu’un clavier physique n’est pas meilleur pour taper de nombreux SMS, faire du chat et répondre à ses emails sans trop de fautes de frappes ? Qui peut dire qu’il ne préfèrerait pas avoir assez de batterie pour passer ses appels pendant plusieurs jours (la voix reste la fonction essentielle du téléphone après tout…) ?

Qui peut dire qu’un écran plus grand que l’iPhone n’est pas de trop pour naviguer facilement sur le web, travailler en hyper mobilité et mieux profiter des vidéos ? N’est pas pour cela que l’iPad est sorti et est un tel succès ?

Pour répondre à ces besoins évidents, Blackberry veut proposer un package apriori particulièrement adéquat :

D’un côté une tablette tactile de taille raisonnable, dotée de nombreuses applications (car compatible avec l’Android Market) et idéale pour la consommation de média et d’Internet. De l’autre, un téléphone avec une bonne durée de batterie et un clavier optimal pour les usages textes. Mixez les 2 en les synchronisant en permanence, permettez d’utiliser le clavier du téléphone pour écrire sur la tablette, et vous avez un combo très séduisant. Les usages se partagent entre chaque terminal idéal, le tout a un encombrement raisonnable et chaque terminal peut également assurer une large partie des fonctionnalités de l’autre terminal.

Alors, serez vous prêt à quitter votre iPhone pour le combo Blackberry/Playbook ?

Tags :

Pas de réponses à “Et si l’avenir, c’était Blackberry ?”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Padfone et Atrix, des variantes intéressantes du terminal à tout faire | telcospinner - le blog télécoms et média des consultants Solucom - [...] être comparée à la stratégie de symbiose entre 2 devices de RIM (Blackberry/Playbook) décrite dans une précédente news ou …

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Accueil | Mentions Légales | Contact | A propos du blog | Solucom.fr