le blog télécoms et média des consultants de Solucom

Pinterest, nouvelle sucess story du Web

Au milieu du choix de plus en plus important des réseaux sociaux, un nouveau venu est en train de se faire une place de choix, Pinterest. Cette petite entreprise de 19 employés a été lancée en mars 2010 à Palo Alto. C’est donc en voisin qu’ils se présentent aux autres géants du secteur (Facebook, Twitter)

Pinteresting!

Pinterest peut être résumé à un tableau de liège virtuel sur lequel vous pouvez épingler les images qui vous plaisent et que vous pouvez partager avec vos contacts dans Pinterest. Il est aussi possible de l’utiliser en surfant sur les « pinboards » des autres membres du réseau et ainsi découvrir ce que chaque personne ou marque présente dans Pinterest, une sorte de lèche-vitrine. En résumé, le principe est de partager ses pasions et ses coups de cœurs et d’en découvrir de nouveaux.

 

Les principaux atouts de Pinterest sont une interface élégante et une ergonomie originale. Ces 2 éléments favorisent une prise en main instantanée du service et une addiction rapide, c’est la « pinnadiction ». Il est aussi possible d’intégrer un bouton « Pin it » à la plupart des navigateurs, rendant plus rapide et plus simple son utilisation. Pinterest est également disponible (seulement) sur iPhone pour pouvoir poster partout et tout le temps.

Un démarrage sur les chapeaux de roue

Le succès de Pinterest a commencé dès l’année 2011. Le site a été nommé parmi les « 50 Best Websites of 2011 » selon le Time Magazine en août 2011 puis dans le top 10 des réseaux sociaux de Hitwise en décembre 2011. Durant les 10 derniers mois, Pinterest a atteint 13 millions d’utilisateurs. Particularité du réseau il compte 68.2% de femmes dans ces utilisateurs. La statistique la plus intéressante, le temps passé par utilisateur par mois sur Pinterest, est de 89 minutes en Janvier, ce qui le place en deuxième position derrière Facebook (405 minutes), équivalent à Tumblr (89 minutes) et loin devant Twitter (21 minutes), LinkedIn (17 minutes) ou même Google Plus (3 minutes). La performance est remarquable dans un marché des réseaux sociaux déjà bien encombré et mature.

Un business model sans pub

L’absence de publicité sur Pinterest est également un de ses atouts notoires, mais comment le site se rémunère-t-il ?

Tout d’abord Pinterest s’est basé sur un système d’affiliation appelé « Skimlinks » qui consiste à créer automatiquement un lien d’affiliation si le site de e-commerce sur lequel on « Pin » un objet possède un programme d’affiliation. Pinterest a communiqué il y a peu de temps, expliquant que ce choix de business model était une idée étudiée en phase de test et que le partenariat avec Skimlinks avait finalement était annulé. Maintenant Pinterest est entrain d’étudier de nouveaux moyens de revenus et ne néglige pas la publicité comme ses confrères, Facebook et Twitter.

Il faut tout de même rappeler que Pinterest est toujours en version beta. Le choix qui a été fait par Facebook et Twitter de privilégier la croissance démographique à la capitalisation est peut être également le choix fait par Pinterest.

Quel intérêt pour les marques ?

Plus de 100 marques ont été référencées pour le moment sur Pinterest et le référencement augmente proportionnellement au nombre de nouveaux inscrits. A la manière des « Pages » sur Facebook mais avec un rendu visuel beaucoup plus intéressant, Pinterest peut offrir des possibilités business aux entreprises intéressées :

  • Branding : Illustrer le style de la marque et mettre en scène ses produits.
  • Focus Group : Etudier les intérêts des « followers de la marque pour décrypter les tendances.
  • Crowdsourcing : Inviter les fans à épingler sur le « board »

Un intérêt commercial pour les marques est possible, mais dans la plupart des cas il est vu comme un outil d’e-reputation (le Pinterest de General Electric permet de crédibiliser les activités et la valeur de la marque par exemple).

Un réel potentiel mais…

Pinterest est un formidable outil de « curation », il permet facilement d’organiser du contenu pioché sur le Web. Cela soulève des questions de copyright évidentes même si Pinterest précise que pour poster un contenu, il fait en être le propriétaire ou l’ayant droit. Dans la pratique, Josh Davis de LLsocial estime que 98% des contenus publiés sont en violation directe des conditions générales d’utilisation de Pinterest.

Ses 14 millions de visiteurs uniques attirent les convoitises. Facebook lorgne déjà sur ce nouveau venu d’une part pour l’éliminer en tant que concurrent mais aussi pour diversifier sa base d’utilisateurs et engager la stratégie de monétisation. Pinterest est déjà évalué autour de 200 millions de dollars par certains sites spécialisés.

Tags :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Accueil | Mentions Légales | Contact | A propos du blog | Solucom.fr