Recherche

Articles avec le tag ‘Microsoft’


2 tendances majeures de la publicité se développent aujourd’hui dans notre quotidien :

  1. L’hyper segmentation qui tend à fusionner le marketing digital au marketing one-to-one en personnalisant le contenu publicitaire au profil du consommateur. C’est par exemple le principe de la publicité ciblée sur internet qui nous propose des liens sponsorisés en fonction des sites que l’on a visité ou des mots clés contenu dans nos mails.
  2. La publicité vidéo, plus attractive, imposée de plus en plus sur les vidéos Youtube par exemple, ou encore via les écrans géants du métro parisien qui diffusent en boucle la bande annonce du dernier film à voir au cinéma. Lire la suite de cette entrée »

Lancé le 28 juin dernier, Google+ annonce de très bon résultats. D’ici la fin de la semaine, le réseau social de la firme de Mountain View prévoit de comptabiliser près de 20 millions d’utilisateurs. En outre, l’application est disponible sur l’iPhone depuis hier et arrive en tête des téléchargements du moment.

Face à la montée en puissance de Google+, Microsoft aurait également décidé de se lancer dans cette aventure en créant son propre réseau social, du moins tout porte à le croire !

En effet, la semaine dernière (nom de domaine enregistré par Microsoft) faisait état d’un réseau social baptisé Tulalip. Il s’agirait d’un projet qui s’orienterait visiblement plus vers un réseau de recherche social, lié à Bing, Facebook et Twitter. Microsoft présente Tulalip comme étant un un outil pour  “trouver ce dont vous avez besoin et partager ce que vous savez plus facilement que jamais”.  Depuis, sur le site un message nous explique qu’il s’agit en fait  d’un projet interne de Microsoft Research qui a été publié “par erreur” sur le Web, étrange …  Quelles sont donc les véritables intentions de Microsoft ? Affaire à suivre de près !

Par ailleurs,  Google+ a aussi inspiré les Anonymous !

Lire la suite de cette entrée »

Google n’a de cesse de promouvoir sa vision de l’informatique en mode « Cloud », vision dont Gmail, Docs, Picasa, Calendar ou Books sont les fers de lance. Mais au-delà des services de Google, une part croissante de nos usages informatiques est déportée vers le web : les photos sur FlickR, l’édition de documents sur Office Web Apps, les films sur Netflix, la musique sur Amazon Cloud Drive et demain sur Apple iCloud

Puisque l’on accède à ces services presque exclusivement depuis un navigateur, la logique de Google fait sens. Pourquoi ne pas proposer un système d’exploitation qui reposerait entièrement sur un navigateur ? Cette solution existe depuis près de 2 ans avec Chrome OS (le code source a été en novembre 2009). Lire la suite de cette entrée »

Après 6 mois de commercialisation, Windows Phone 7 peine toujours à trouver sa place dans le paysage des OS mobiles. Android, qui revendique 400 000 nouvelles activations par jour dans le monde et iOS, qui au dernier pointage en décembre en comptait 230 000, font largement la course en tête. A titre de comparaison, le cabinet Gartner estime que Windows Phone aurait séduit environ 1,6 millions d’utilisateurs au premier trimestre 2011 (chiffre non confirmé par Microsoft).

Si Windows Phone bénéficie d’atouts indéniables, comme son interface qui a été plutôt bien accueillie ou le nouveau modèle d’intégration de l’OS par les constructeurs mobiles, il pâtit aussi de son entrée tardive dans la bataille des smartphones. Eternelle histoire de l’œuf et de la poule, Windows Phone 7 manque de notoriété et de présence dans les vitrines de nos opérateurs qui, pour des raisons que l’on peut comprendre, continuent à faire de la pomme un fruit de toutes les saisons.

Les grandes annonces de Microsoft de ces dernières semaines pourraient pourtant assurer un avenir plus radieux à Windows Phone, et peut-être même le propulser rapidement dans le trio de tête.

Lire la suite de cette entrée »

Après les rumeurs de la semaine dernière sur l’intérêt de Google & Facebook sur Skype, c’est finalement Microsoft qui a fait le deal. 8,5 Mds de $ en cash. C’est le plus gros rachat de Microsoft, qui trouve là de quoi entamer légèrement son trésor de guerre.

Sur son blog GigaOm, Om Malik liste les raisons qui expliquent ce rachat :

- se renforcer dans la collaboration en entreprise (vs Cisco & Google), et pourquoi pas intégrer Skype sous une forme ou une autre dans ses offres Office/Sharepoint

- récupérer les nombreuses relations avec les opérateurs télécoms à l’heure de la 4G qui sera donc tout IP

- posséder l‘application mobile de référence sur la VoIP mobile et l’intégrer complètement à l’OS Windows Phone pour valoriser celui-ci

- compléter son deal WP7/Nokia pour lutter contre Android/Google Voice et Apple/Facetime

Reste que le prix de Skype peut paraître élevé car malgré cest 600+ millions de clients, Skype n’est toujours pas profitable. De plus, Microsoft n’est pas particulièrement performant sur le Web en général (pertes continues depuis des années) et sa bureaucratie a tendance à rendre difficile l’intégration de compagnies plus agiles.

Il faut donc voir ce deal comme une stratégie défensive et une assurance sur 3 sujets d’avenir : lutter à armes égales sur le mobile vs Apple & Google, s’intégrer davantage dans Facebook (qui utilise Skype) et s’assurer une place en entreprise au delà des logiciels Office/Sharepoint.


Ou c’est tout simplement l’union de 2 compagnies qui aiment les arcs en ciel !


“Double Rainbow” – Windows Live Photo Gallery by


Fils Twitter