Recherche

Articles avec le tag ‘smartphone’


RIM : 2011, l’année des mauvais résultats

RIM a toujours été la plateforme la plus utilisée en entreprise, devançant tous ses concurrents grâce à ses services de messagerie instantanée (comme BlackBerry Messenger) et de messagerie électronique. Du fait de la dynamique de ces derniers mois et de l’avènement des smartphones iOS puis Androïd, cette hiérarchie commence à être bousculée.

En effet, ont prouvés combien les terminaux Apple et Androïd sont appréciés des utilisateurs. Notamment grâce à leurs market places foisonnants d’applications et à leur ergonomie aboutie.

Cela montre deux phénomènes :

  • Les entreprises sont obligées soit, d’ouvrir leurs SI aux terminaux personnels (comme nous l’avons expliqué dans l’article BYOD), soit d’élargir leurs offres internes en proposant ces terminaux.
  • RIM n’a pas réussi son élargissement au domaine Grand Public (ce qui a aussi indirectement impacté leur positionnement en entreprise avec le BYOD).

RIM a ainsi vu petit à petit ses parts de marché diminuer. En décembre, l’entreprise a publié certains chiffres désastreux :  Lire la suite de cette entrée »

Orange s’est allié à Alcatel et Facebook pour proposer des Smartphones à partir  de 40€. Ils seront disponibles dans certains pays d’Europe de l’Est  ou d’Afrique début décembre pour gagner progressivement d’autres pays au fil des mois. Ces téléphones basés sur le modèle One-Touch d’Alcatel sont censés offrir dans les « pays en développement » un accès illimité à Facebook quelle que soit la couverture réseaux, les téléphones ayant été spécialement conçus pour fonctionner dans des zones ou la couverture est faible. Le réseau social fait figure d’élément structurant  pour la plupart des fonctionnalités de base (calendrier, carnet d’adresse, messagerie etc.) et le téléphone va jusqu’à intégrer un bouton « f » qui permet un accès direct.

Vendeur à Makola Market, Accra, Ghana

Le marché de la téléphonie mobile est extrêmement vigoureux dans les pays en voie de développement. Les mobiles constituent une alternative permettant de pallier à l’absence d’infrastructures de communication et on estime que d’ici 2014, environ 1,3 milliard d’individus dans les pays émergents acquerront un abonnement.  Aujourd’hui  les services par SMS explosent que ce soit pour la banque, l’accès à l’information ou même le suivi médical. On voit naître en Inde ou au Brésil de nouveaux géants du télécom. Un smartphone abordable pourrait être la meilleure solution pour introduire l’accès à internet dans certaines régions. D’ailleurs Orange, ayant conscience de s’adresser à un public encore non averti, a inclus dans le téléphone un « coach digital «  censé faciliter l’apprentissage des nouvelles fonctionnalités.

Le NFC est un écosystème complexe, impliquant de nombreuses sociétés de secteurs d’activités différents et dont le regroupement est inéluctable pour mettre en commun leurs forces, d’où l’émergence de joint-ventures.

Qu’est-ce qu’une joint-venture?

Une joint-venture (JV) ou coentreprise en Français est une entreprise commune, créée par plusieurs entreprises et détenue à parts variables par ces dernières. En se regroupant, les entreprises mettent en commun leurs connaissances, leurs technologies ou leurs ressources pour atteindre des objectifs qu’elles ne pourraient assumer seules.

Collaboration de personnes en vue d'une joint-venture

Dans le cas du NFC, ce sont le plus souvent des opérateurs télécoms ou des banques qui se regroupent, pour atteindre un objectif : faire croître le marché des services NFC. Ils ont de fait la capacité de démultiplier leurs actions (de communication, de développement technologique, d’adressage commercial…).

Les opérateurs, parties prenantes de ces JV, préservent néanmoins leur business original d’opérateur télécom, c’est-à-dire de fournisseur et distributeur de services de communication à distance. Ils restent donc concurrents.

Lire la suite de cette entrée »

Après une première partie introductrice, Telcospinner continue sa réflexion autour des véhicules connectés. Et l’actualité est riche : , qui s’est tenu les 9 et 10 Novembre derniers à Munich, a ainsi vu la voiture se transformer en plateforme de services mobiles. Dans les faits, cette transformation se fera selon 3 axes :

  • Connexion Internet : Déjà présent sur certains modèles, Internet devrait se démocratiser grâce au développement du Wifi et de la 4G. Avec cette intrusion d’Internet, beaucoup de services seront disponibles pour le conducteur et les différents passagers. Un exemple est le Multi Media Interface de l’Audi A8 qui aide le touriste égaré à se retrouver grâce à la banque d’images de Google Earth : un clic sur la photo qui l’intéresse et un chemin entre son emplacement et le lieu voulu sera fait directement. Lire la suite de cette entrée »

Le crowdsourcing en quelques mots :

Pour commencer, voici une petite explication sur ce qu’est le crowdsourcing. Littéralement « approvisionnement par la foule », le crowdsourcing est un « des domaines émergents du management de la connaissance : c’est le fait d’utiliser la créativité, l’intelligence et le savoir-faire d’un grand nombre de personnes (des internautes en général), en sous-traitance, pour réaliser certaines tâches traditionnellement effectuées par un employé ou un entrepreneur. » ().

Crowdsourcing richesse idées
Le crowdsourcing (source )

 

Plus simplement, c’est faire appel à une masse anonyme de personnes pour réaliser des tâches faites auparavant par des employés (pour notre cas idéalement de situation technologique et géographique différente).

Notons qu’il s’agit ici d’une seule application du crowdsourcing, dans l’environnement mobile des opérateurs télécoms. Il existe beaucoup d’autres applications par exemple sur le fixe ou même en dehors des opérateurs (quelques exemples ). Lire la suite de cette entrée »


Fils Twitter