Recherche

Articles avec le tag ‘tablettes’


Si vous avez un iPad, peut-être connaissez-vous déjà Flipboard. Si vous n’avez pas d’iPad, Flipboard est – presque – une raison suffisante d’en acheter un !

 

Flipboard (ou ses concurrents comme Zite et News.me) est une application pour tablettes qui transforme vos flux d’information (RSS, Twitter, Facebook) en pages de magazine que l’on feuillette comme un journal papier.

telcospinner flipboard

Telcospinner sur Flipboard

Une bénédiction pour les utilisateurs, un cauchemar pour les éditeurs

En reformatant vos pages web favorites, les magazines numériques font un travail de curation : ils sélectionnent, catégorisent, classent et remettent en scène l’information.

Cette opération est à la fois :

  • Une bénédiction pour l’utilisateur : l’expérience de lecture est sublimée par la simplicité, le design épuré et le chargement très rapide
  • Un cauchemar pour les éditeurs de presse : l’identité visuelle du site web disparait… ainsi que les publicités !

Ainsi, malgré des bénéfices-utilisateur évidents, les magazines numériques remettent en cause le modèle économique déjà fragile de la presse en ligne.

Lire la suite de cette entrée »

C’est l’incroyable nouvelle que nous avons pu lire sur le Web depuis ce week-end, HP souhaite prendre ses distances avec sa division Personal Systems Group (PSG). En prenant cette décision, c’est toute l’activité PC, Tablette, Smartphone et WebOs qui sera détachée de l’entreprise mère.

Palm, une opportunité de croissance

Il y a un an, HP rachetait l’ensemble des actions de la société « Palm » (1,2 milliard de dollars). Grâce à cette opération, l’entreprise souhaitait diversifier son offre en développant ses propres terminaux mobiles.

En effet avant le rachat de « Palm », HP s’était essayé au développement d’une tablette (HP Slate 500) embarquant Windows 7 et l’avait fait tester à 60 personnes. Les retours furent unanimes : « Ce que les gens cherchaient n’était pas ce qu’ils avaient déjà sur leur PC ou leur portable, tassé dans un appareil de plus petite taille. C’est vraiment une expérience différente ». HP a donc eu des vues sur les développements innovants de Palm comme moteur de croissance.

Fin 2010, le responsable de la division PC (Todd Bradley ) était très optimiste quant à l’acquisition de WebOs et ses perspectives au sein de la firme : Lire la suite de cette entrée »

 


Après la toile, les PC, les Smartphones et les tablettes, c’est bientôt votre maison que Google va envahir. En effet, le 10 mai 2011 a eu lieu la première journée du , l’événement développeur le plus important du calendrier de Google et qui ne dure que 2 jours. À cette occasion, le géant du web a annoncé son entrée dans le monde de la domotique.


Un écosystème Android pour contrôler votre maison

 

Google a dévoilé un nouveau framework intitulé Android@Home dont l’idée est de proposer un écosystème basé sur Android commun à tous les services et équipements de domotique. Il sera possible de contrôler les appareils de la maison avec son téléphone et sa tablette Android. Pour preuve, les conférenciers ont fait une démonstration en contrôlant la lumière de la salle de conférence avec une tablette tactile. Lire la suite de cette entrée »
Solucom prend la parole sur l’omniprésence de l’accès à Internet et les évolutions d’interfaces qui en découlent dans un .

Dans cet article, Aurélien Labrunye revient sur la dissémination des services numériques à travers un nombre toujours plus grand de supports, depuis le PC vers la mobilité, pour désormais viser les usages au sein du foyer (tablette et TV). En prenant comme postulat que la télévision est un terminal à fort potentiel pour proposer des services en ligne, l’article pose l’enjeu des outils et moyens nécessaires pour une expérience optimale des utilisateurs. L’innovation dans l’interface est la condition sine qua non pour que les usages décollent sur le “3ème écran”.

 Vous pouvez consulter l’article .

Comme la plupart des fans de nouvelles technologies, j’ai vu la fin de RIM et ses Blackberry. Les fans des textos, chat et emails n’en démordent pas encore, mais la tendance de fond est bien le touch, le web et les applications, trois axes où le constructeur canadien fait encore pâle figure (à l’exception du Torch, qui semble ).

La , la pauvreté de l’App World (appshop de Blackberry) et sur le marché mondial des smartphones sont des signes avant coureurs d’un destin à la Symbian/Nokia : englué dans une interface datée pour garder les habitués, Blackberry doit recourir au marketing pour se garantir un avenir. Pour progresser au delà de sa clientèle entreprise de plus en plus menacée, RIM se veut “fun et jeune” : tournée de U2, buzz autour de BBM (Blackberry Messenger), publicités centrées sur les loisirs, baisse de prix des téléphones… Lire la suite de cette entrée »


Fils Twitter