Recherche

Articles avec le tag ‘tendance’


A l’heure où le NFC fait ses premiers pas en Europe notamment dans le secteur du m-paiement, une alternative initiée par l’Afrique connaît un franc succès…

La situation des pays en voie de développement favorable à l’essor du m-banking

Un volume important d’aides financières est envoyé chaque année aux pays en voie de développement. Il est  intéressant de noter à ce sujet qu’une partie non négligeable de l’aide perçue par ces pays provient des fonds envoyés par ses migrants à destination de leurs proches restés sur place. Ainsi, selon la FIDA (Fédération Internationale de Développement Agricole) ces fonds envoyés représenteraient en valeur jusqu’à 25% du PIB de pays tels que le Cap-Vert, le Libéria ou encore la Somalie.

Étudions de plus près ce marché du transfert de fonds.

Lire la suite de cette entrée »

C’est en voyant le niveau de batterie de mon iPhone faible, que je me suis rendue compte que j’avais encore oublié mon chargeur chez moi ce matin.
Et c’est suite à cet énième oubli que  j’ai commencé à m’interroger sur les différentes alternatives aux recharges de batteries classiques existantes sur le marché.  Petit tour d’horizon des dernières innovations…

Première source d’énergie : le soleil

Imaginez votre téléphone portable capable de se recharger à la lumière du jour :  c’est le pari que s’est lancé la jeune start-up française WYSIPS. La technologie a d’ailleurs été récompensée à Orlando en 2011 lors du salon international CTIA.  M. Deblois, co-fondateur de la société, s’est vu décernée le prix « « Green Telecom & Smart Energy Solutions, Apps & Hardware ». Les premiers terminaux dotés de cette technologie devraient arriver début 2012 au mieux sur le marché.

Le principe de la technologie WYSIPS ? Un film photovoltaïque transparent qui, collé à l’écran lors du processus de fabrication du téléphone portable permet de le recharger grâce à l’énergie solaire.

Lire la suite de cette entrée »

Google n’a de cesse de promouvoir sa vision de l’informatique en mode « Cloud », vision dont Gmail, Docs, Picasa, Calendar ou Books sont les fers de lance. Mais au-delà des services de Google, une part croissante de nos usages informatiques est déportée vers le web : les photos sur FlickR, l’édition de documents sur Office Web Apps, les films sur Netflix, la musique sur Amazon Cloud Drive et demain sur Apple iCloud

Puisque l’on accède à ces services presque exclusivement depuis un navigateur, la logique de Google fait sens. Pourquoi ne pas proposer un système d’exploitation qui reposerait entièrement sur un navigateur ? Cette solution existe depuis près de 2 ans avec Chrome OS (le code source a été en novembre 2009). Lire la suite de cette entrée »

C’est un géant qui est annoncé sur le secteur des réseaux sociaux professionnels : Facebook s’invite sur le terrain des LinkedIn, Viadeo ou Xing en embauchant deux des trois fondateurs de la start-up Pursuit.

Entre autres fonctionnalités, cette application Web conçue à San Francisco permettait à un utilisateur :

1. De recommander professionnellement un membre de sa communauté sur différents réseaux sociaux,

2. Puis de recevoir des points, appelés « Karma », témoignant de son implication dans la vie professionnelle de son réseau et de son efficacité à cibler le bon profil pour une offre d’embauche donnée.

Aujourd’hui, via le site Web de Pusuit, on peut lire que ses fondateurs ont trouvé “un nouveau foyer chez Facebook”.

Qu’est-ce que cela va changer sur Facebook ?

Lire la suite de cette entrée »

Suite du post du 3 février

Pourquoi la révolution aura tout de même lieu

D’abord parce que la position des chaînes s’affaiblit. L’accroissement de leur nombre s’est accompagné d’une dispersion de l’audience et donc d’une fragilisation des revenus publicitaires. Or, face à l’arrivée des services de , les chaînes vont devoir renforcer leur position avec des contenus exclusifs, ce qui induira un coût de moins en moins supportable pour elles. De plus, l’ouverture de la TV à l’Internet entrainera une confrontation directe du marché de la publicité TV au marché de la publicité Internet et entrainera une pression croissante sur les revenus des chaînes.

Cette fragilisation des chaînes pourrait entrainer à terme une émancipation de certains contenus premium au profit des ces nouvelles plateformes d’intermédiation.

La question se pose déjà pour le sport. Suffisamment attractif pour justifier un abonnement dédié, certaines ligues américaines proposent désormais leur contenu via des chaînes propres. En France, La Ligue de football proposera sa chaîne CFoot sur la TNT payante dès cette année. Sans attendre la perte d’influence des chaînes, Netflix a même déjà réussi à faire infléchir les ayants-droits afin de proposer une offre suffisamment riche pour pousser certains américains à se désabonner de leur offre traditionnelle (une étude du Crédit Suisse indique que 37% des abonnés Netflix entre 25 et 34 ans substituent Netflix à leur télévision payante). Lire la suite de cette entrée »


Fils Twitter