Recherche

Articles avec le tag ‘windows phone’


Techcrunch a révélé la semaine dernière un projet majeur de Facebook : . L’idée est d’en finir avec le portage de chaque modification sur 7 versions différentes (à date) : web, web mobile, web mobile touch, iPhone, Android, Blackberry et W7. La même expérience serait ainsi offerte à tous les utilisateurs mobiles (+de 250 millions), tandis que l’offre globale de la version mobile se rapprocherait sensiblement de la version web classique. Les applications, les jeux ou les Facebook Credit auraient alors toute leur place, alors que la version mobile actuelle est uniquement axée sur la communication dans le réseau social.

En sortant du carcan de l’iOS d’Apple, Facebook retrouvera la liberté du Web. Le HTML5, notamment grâce à ses capacités multimédia sans Flash, permet ainsi de proposer des sites mobiles similaires à une application. Mais c’est aussi un bon moyen de proposer une vraie plateforme où les autres développeurs peuvent proposer leurs offres, comme le fait www.facebook.com. Lire la suite de cette entrée »

Après 6 mois de commercialisation, Windows Phone 7 peine toujours à trouver sa place dans le paysage des OS mobiles. Android, qui revendique 400 000 nouvelles activations par jour dans le monde et iOS, qui au dernier pointage en décembre en comptait 230 000, font largement la course en tête. A titre de comparaison, le cabinet Gartner estime que Windows Phone aurait séduit environ 1,6 millions d’utilisateurs au premier trimestre 2011 (chiffre non confirmé par Microsoft).

Si Windows Phone bénéficie d’atouts indéniables, comme son interface qui a été plutôt bien accueillie ou le nouveau modèle d’intégration de l’OS par les constructeurs mobiles, il pâtit aussi de son entrée tardive dans la bataille des smartphones. Eternelle histoire de l’œuf et de la poule, Windows Phone 7 manque de notoriété et de présence dans les vitrines de nos opérateurs qui, pour des raisons que l’on peut comprendre, continuent à faire de la pomme un fruit de toutes les saisons.

Les grandes annonces de Microsoft de ces dernières semaines pourraient pourtant assurer un avenir plus radieux à Windows Phone, et peut-être même le propulser rapidement dans le trio de tête.

Lire la suite de cette entrée »

Après les rumeurs de la semaine dernière sur l’intérêt de Google & Facebook sur Skype, c’est finalement Microsoft qui a fait le deal. 8,5 Mds de $ en cash. C’est le plus gros rachat de Microsoft, qui trouve là de quoi entamer légèrement son trésor de guerre.

Sur son blog GigaOm, Om Malik liste les raisons qui expliquent ce rachat :

- se renforcer dans la collaboration en entreprise (vs Cisco & Google), et pourquoi pas intégrer Skype sous une forme ou une autre dans ses offres Office/Sharepoint

- récupérer les nombreuses relations avec les opérateurs télécoms à l’heure de la 4G qui sera donc tout IP

- posséder l‘application mobile de référence sur la VoIP mobile et l’intégrer complètement à l’OS Windows Phone pour valoriser celui-ci

- compléter son deal WP7/Nokia pour lutter contre Android/Google Voice et Apple/Facetime

Reste que le prix de Skype peut paraître élevé car malgré cest 600+ millions de clients, Skype n’est toujours pas profitable. De plus, Microsoft n’est pas particulièrement performant sur le Web en général (pertes continues depuis des années) et sa bureaucratie a tendance à rendre difficile l’intégration de compagnies plus agiles.

Il faut donc voir ce deal comme une stratégie défensive et une assurance sur 3 sujets d’avenir : lutter à armes égales sur le mobile vs Apple & Google, s’intégrer davantage dans Facebook (qui utilise Skype) et s’assurer une place en entreprise au delà des logiciels Office/Sharepoint.


Ou c’est tout simplement l’union de 2 compagnies qui aiment les arcs en ciel !


“Double Rainbow” – Windows Live Photo Gallery by

Fils Twitter